#14 : le Tour des Gastlosen

Fromages iconiques, crèmes légendaires et pâturages verts à perte de vue, la Gruyère représente la carte postale suisse par excellente. C’est aussi une destination de randonnée aux reliefs particuliers, entre vallée et lacs, pâturages et sommets. Pour cette 14e édition de la Bucket List Weekngo, je t’emmène à la découverte de l’un des plus beaux sentiers fribourgeois : le Tour des Gastlosen.

Impressionnantes parois de calcaires, les Gastlosen sont bien connues des grimpeurs, suspendus dans les airs à plusieurs centaines de mètres du sol. Mais c’est aussi le terrain de jeu des randonneurs : le Tour des Gastlosen, c’est un sentier long de 11 kilomètres à travers champs et forêt aux panoramas envoûtants.

Notre départ de marche s’est fait au télésiège de Muserbergli (oui, on a triché un bout). On suit donc une petite route d’alpage en direction du Nord, déjà émerveillés par les paysages qui s’étendent autour de nous. Il est presque midi, la route se transforme en sentier et se faufile dans la forêt enchantée de Stillwasserwald. On profite de l’air frais et humide que nous offre cette courte traversée avant de rejoindre les hauteurs en plein soleil. On n’aperçoit pas encore le Soldatenhaus, mais le cor des Alpes raisonne et ajoute une touche de poésie au cadre déjà très séduisant. Le massif des Gastlosen nous surplombe tout au long de l’ascension jusqu’au chalet et une fois arrivés, c’est le Schänis qui s’offre à nous.

Certains randonneurs ont choisi de profiter de leur pic-nic ici mais nous, on préfère entamer le passage rocheux de Wolfsort l’estomac vide (ou presque) et profiter d’une pause bien méritée à proximité du point culminant de la randonnée (1921m) et on a très bien fait : une fois sur le versant sud du massif, la vue sur les Alpes bernoises et les sommets des 4’000 valaisans est grandiose. On prolongerait assez volontiers cette pause, mais il nous reste du chemin.

On entame alors la descente du côté sud des Gastlosen à travers des prairies alpines au vert chatoyants et aux gentianes dorées.

Une fois arrivés à l’Alp Grat, le sentier s’enfonce dans la forêt de Mattenwald où le soleil ne perce que très difficilement les feuillages. Le sentier est, de ce fait, très glissant et les bâtons y sont appréciés.

J’aperçois au loin la station supérieure du télésiège, arrivée de notre tour. Le sentier s’aventure une dernière fois sinueusement à travers l’éminente végétation d’un pré avant de rejoindre notre point de départ.

Aucune difficulté majeure sur ce sentier, si ce n’est le vertige qui peut se faire ressentir pour certain-e-s sur le passage du Wolfsort. Les étendues vertes des pâturages à perte de vue, l’imposante présence des Gastlosen et l’accueil au cor des Alpes au Chalet du Soldat m’ont pour ma part totalement envoutée, le temps d’une journée.

Si toi aussi tu aimerais contribuer à la Bucket List Weekngo, fais nous parvenir tes spots préférés des Alpes. Utilise les #bucketlist & #weekngo et identifie-nous sur tes clichés ou écris-nous directement pour nous partager tes trésors ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s