Insolite – Bivouac 4 étoiles – Coup de coeur Weekngo

Ces petits trésors d’un autre genre

Je l’avais vu en photo dans des récits de montagnards de nombreuses fois ce fameux bivouac atypique qui ressemble d’avantage à un canon à confettis qu’au cabanon de fortune habituel. Et je me réjouissais du jour où j’allais y passer la nuit.
Hé oui je ne sais vous dire pourquoi au juste j’adore ces petites cabanes perchées ici et là dans nos Alpes. Certainement parce que l’on peut s’y sentir en sécurité, à l’abri et pourtant dans ce milieu austère qu’est la montagne. Mais aussi parce qu’un bivouac ce n’est pas gardienné et qu’on a de fortes chances, selon la période, de s’y retrouver seul ou encore parce que les nuits là-haut nous permettent de déconnecter, de nous retrouver face à nous-même, de passer un moment convivial avec des amis à partager une fondue ou un moment hors du temps à la lueur d’une bougie, seuls au monde avec une vue magique en compagnie de notre bien-aimé,e. Ce que j’aime aussi, je crois, c’est de ne jamais savoir ce qui nous attend en poussant la porte de ces petits refuges. Cette-fois ci, la surprise fût totale.

Une randonnée sportive

Le bivouac Gervasutti est situé au pied des Grandes Jorasses côté italien à 2835m. Généralement on y passe la nuit pour aller faire de l’escalade à la Petite Jorasse ou pour aller à l’arête des Hirondelles à la Pointe Walker ou sinon juste pour y passer une nuit insolite. Depuis Courmayeur on s’engouffre dans le célèbre Val Ferret, magnifique vallon verdoyant. Lieu idéal pour les randonnées ou pour un arrêt pic-nic au bord de la rivière. On peut aller en voiture jusqu’au panneau qui nous indique de nous arrêter il y a une grande place de pic-nic avec des tables. Depuis là on croise un petit point sur la gauche et on suit un sentier marqué dans les blocs de la rivière jusqu’à arriver à nouveau sur l’herbe où le sentier devient bien raide. Puis, on arrive au passage des cordes fixes. C’est de la grimpe facile mais il vaut mieux avoir le pied sûr et ne pas avoir le vertige. Pour les personnes qui n’ont pas l’habitude de la montagne il est préférable d’y aller avec un guide. Ensuite le sentier devient plus tranquille jusqu’au dernier passage de cordes fixes plus raide que le précédent qui nous amène directement au bivouac. Comptez 3 à 4 heures de marche. Il n’y a plus de glacier à passer mais en début de saison les crampons et le piolet peuvent être utiles pour les névés.

De l’high-tech avec vue

Une fois la porte du bivouac franchie quel ne fût pas mon étonnement en voyant cette petite cuisine high-tech avec une plaque électrique et un imposant ordinateur de bord. On est bien loin du traditionnel poêle à bois. En effet le bivouac est équipé de panneaux solaires il y a donc l’électricité à l’intérieur. Par contre il ne faut pas rêver il faut toujours faire fondre la neige pour avoir de l’eau. Mais vous pouvez surfer sur internet avec l’ordinateur de bord, consulter la météo, cuisiner, charger votre téléphone portable (j’aurais pas du vous le dire ;-)). Enfin bref c’est total confort. Dans la partie arrière vous trouverez le dortoir pouvant accueillir 12 personnes et équipé de coussins et couvertures. Pour ma part nous étions seuls alors nous avons poussé la table à manger et installé nos matelas contre la fenêtre afin de nous endormir avec la pleine lune et nous réveiller avec incroyable lever de soleil. Un moment absolument magique !


Mix hôtel-bivouac ! Un séjour surprenant et varié – Coup de coeur Weekngo

Pour un super séjour dans la région du Val-d’Aoste je vous conseille de passer par Le Col du Grand Saint Bernard et dormir une nuit dans le Valpelline avec au programme une belle soirée détente dans le jacuzzi au clair de lune. Idéal pour un vendredi soir après le travail. Le lendemain, après une pause-café et Shopping à Aoste on prend la route direction Courmayeur. Petit pic-nic compris dans l’offre au bord de la rivière puis montée au bivouac l’après-midi. Le dimanche après le petit-déjeuner à haute altitude, on redescend tranquillement. On peut se faire un lunch au restaurant Miravalle dans le Val Ferret puis enfin rentrer par le tunnel du Mont Blanc avec un arrêt thé gourmand à Chamonix sur le chemin. Un programme varié, dépaysant, ressourçant, romantique, sportif... Bref c’est juste la grande classe !

Pour voir l’offre c’est par ici

 

Vous souhaitez vivre cette expérience ? Contactez-nous